Tchaïka A voir absolument

Une vieille actrice, au crépuscule de sa carrière, reprend du service sous la forme  d’une marionnette, à taille réelle.
Une vieille actrice, au crépuscule de sa carrière, reprend du service sous la forme d’une marionnette, à taille réelle. - D.R.

A quoi ça tient, la folie ! Dans la vie, une telle performance vaudrait à Tita Iacobelli d’être immédiatement envoyée à l’asile psychiatrique. Seulement voilà, son jeu schizophrène, à faire pâlir un Jack Nicholson, se déploie sur une scène de théâtre. Résultat : on tient là une hallucinante démonstration d’actrice. Sans compter que la mise en scène, cosignée par Natacha Belova, et surtout son travail sur la marionnette et les objets, achèvent de nous envelopper dans une pièce complètement démente sur les gouffres vertigineux de la vieillesse mais aussi du théâtre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct