Krazy Kat, le chat poète de l’humanité

Krazy Kat, la souris Ignatz et le sergent Pupp mettent l’humour en abyme.
Krazy Kat, la souris Ignatz et le sergent Pupp mettent l’humour en abyme. - TASCHEN.

Rejeton d’une famille d’immigrants français de La Nouvelle-Orléans, George Herriman a grandi à Los Angeles et fondé la bande dessinée moderne à New York. Ce poète cartooniste a appris à son antihéros, Krazy Kat, une langue métissée de français, d’anglais, de latin, de grec ancien, d’allemand, d’espagnol et de navajo. Illusionniste du trait, George Herriman a débuté sa carrière en 1900 dans le journal The World de Joseph Pulitzer, le pape mondial du journalisme, dont la tour était la plus haute du monde. Mais c’est pour Randolph Hearst, le « Citizen Kane » de la presse, qu’il a créé, dix ans plus tard, le personnage sauvage et libre-penseur de Krazy Kat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct