La Réserve fédérale américaine baisse son taux directeur

Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine.
Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine. - Reuters.

En décidant, ce mercredi, de baisser son taux d’intérêt directeur, la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale des États-Unis, ne peut s’empêcher de donner l’impression qu’elle cède aux desideratas de l’hôte de la Maison-Blanche.

Voilà des mois que celui-ci fustige la Fed et son président Jerome Powell, qu’il a pourtant nommé. Donald Trump ne cesse de répéter que la politique monétaire doit mieux soutenir la croissance économique et la Bourse américaines. Logique : l’élection présidentielle de 2020 se profile.

La Réserve fédérale assure qu’elle suit sa propre logique : son double mandat lui impose de favoriser la croissance et l’emploi, tout en maintenant la stabilité des prix – qu’elle a définie comme un taux d’inflation de 2 %. Et c’est à cet aune que Jerome Powell a justifié la baisse de 25 points de base du taux directeur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct