Le marché du football belge plus attractif et réactif que jamais

©News
©News

Même s’il est loin d’être fini, le mercato estival a été particulièrement bouillant sur le territoire belge. Jusqu’ici, nos principaux clubs ont été très actifs et réactifs pour dessiner les contours des noyaux avec lesquels ils espèrent briller ces prochains mois.

Jamais, au cours de son histoire, le championnat belge n’avait généré autant de transferts d’argent à un mois de la clôture d’un mercato qui pourrait encore faire des vagues à Genk (départs de Berge, Samatta et/ou Maehle ?), Bruges (départ de Rezaei, arrivée de Butez ?) et surtout à Anderlecht, où il faudra surtout trouver un nº9 digne de ce nom et se séparer de quelques indésirables. Jusqu’ici, les clubs traditionnels du Top 5 ont déjà dépensé 84 millions d’euros (pour 86 la saison passée, année record) et en ont perçu 135 (pour 100 millions la saison passée, année record, là aussi). Comment peut-on expliquer pareille agitation ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct