Des abus de pouvoir dénoncés au sommet de l’Unrwa

Pierre Krähenbühl, commissaire général de l’Unrwa.
Pierre Krähenbühl, commissaire général de l’Unrwa. - Khaled DESOUKI/AFP.

L’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, l’Unrwa, est plongée dans la tourmente. Déjà en proie à une crise financière intense depuis 2018 et la décision de Donald Trump de mettre fin au financement américain annuel de l’agence (quelque 300 millions de dollars), voilà qu’est exposé sur la place publique un rapport interne supposément confidentiel, daté de décembre 2018, qui met gravement en cause la gestion de l’agence par son commissaire général, le Suisse Pierre Krähenbühl et trois de ses proches collaborateurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct