Des associations demandent le confinement

Aucune date n’est encore fixée pour la reprise du chantier à Notre-Dame. Les travaux sont interrompus depuis vendredi dernier. Un collectif de syndicats et d’associations demande le confinement total du site. Après l’incendie, plusieurs analyses avaient été faites sur la présence de plomb sur les sols, à l’intérieur et aux environs de la cathédrale. Début juillet, Mediapart avait affirmé que des taux de 10 à 740 fois supérieurs au seuil décrit comme le maximum autorisé (1 000 μg/m2) avaient été mesurés à l’intérieur de la cathédrale, jusqu’à 500 fois sur le parvis et de 2 à 800 fois dans le quartier. L’Agence régionale de santé avait reconnu la présence de valeurs élevées mais avait indiqué que les concentrations pouvaient être « très hétérogènes à quelques dizaines de mètres ». L’ARS avait indiqué par ailleurs qu’aucune norme sanitaire n’existe pour les poussières extérieures. Selon Philippe Villeneuve, l’architecte en chef, des mesures sanitaires sont régulièrement faites sur les ouvriers et rien d’inquiétant n’a été constaté.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct