«Nous sommes prêts pour un monde avec davantage de missiles russes»

Voilà des mois que l’Otan fait savoir que l’Alliance atlantique ne restera pas les bras ballants face aux nouveaux missiles russes. « Nous sommes prêts pour un monde sans traité FNI, avec davantage de missiles russes », a asséné mercredi le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg, en recevant à Bruxelles la nouvelle ministre allemande de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer. Le 26 juin dernier, les ministres de la Défense des pays de l’Alliance avaient « décidé que l’Otan devrait réagir si la Russie ne revenait pas à un respect du Traité ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct