Ce vendredi, le pont des Trous perd ses arches et un peu de son âme

Ce vendredi, le pont des Trous perd ses arches et un peu de son âme
Pierre-Yves Thienpont

Reportage

Les petites vagues qui viennent frapper les piliers de l’arche centrale du pont des Trous sont les seuls stigmates du rapide passage du Sweetness. Le capitaine du bateau de marchandises a franchi ce goulet d’étranglement de la navigation wallonne sans encombre, inconscient d’avoir réalisé une traversée historique. Ce bateau est en effet un des derniers à passer le pont des Trous dans sa configuration actuelle. Les arches de cette porte d’eau médiévale ont certes été reconstruites après la guerre (en 1948 plus précisément) mais son allure – certains diront son âme – n’a pas changé depuis près de 700 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Hainaut