Telenet avertit: «On va devoir revoir nos investissements à la baisse»

Erik Van den Enden, directeur financier de Telenet.
Erik Van den Enden, directeur financier de Telenet. - Bruno Dalimonte

Incompréhension, stupéfaction… A l’occasion de la présentation des résultats semestriels, les dirigeants de Telenet n’ont pas caché leurs profondes divergences de vue avec le régulateur des télécoms, l’IBPT, concernant les nouveaux tarifs de gros du câble. Il s’agit du loyer que doivent payer aux câblos (Telenet, Nethys, Brutélé) les opérateurs télécoms sans réseau fixe (ex : Orange) pour pouvoir distribuer l’internet et la télévision via leur infrastructure. Début juillet, l’IBPT a publié de nouveaux tarifs de gros sur base d’une méthode de calcul revue. Ceux-ci sont en forte baisse. Ces prix sont censés couvrir les coûts du câblo et lui garantir une marge bénéficiaire raisonnable.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct