Remco Evenepoel aussi pressé que Frank Vandenbroucke

Remco Evenepoel est occupé à entrer comme un météorite dans le paysage cycliste.
Remco Evenepoel est occupé à entrer comme un météorite dans le paysage cycliste. - DAVID STOCKMAN/Belga.

Samedi à San Sebastian, à deux pas de la célébrissime plage de la Concha, sur la ligne de départ d’une Clasica que Philippe Gilbert (2011) et Claudy Criquielion (1983) sont les seuls Belges à avoir remportée, il sera le plus jeune coureur à parapher la feuille de route. Dix-neuf ans et 190 jours précisément, soit plus d’un an d’écart avec un autre prodige de la nouvelle génération, le Slovène Tadej Pogacar (20 ans et 316 jours). Cette précocité est tout sauf une info originale à soumettre à l’analyse de Remco Evenepoel, habitué à battre ce type de record depuis que le Brabançon, champion de Belgique, d’Europe et du monde chez les juniors, a carrément zappé la catégorie « espoirs » pour se frotter sans délai aux réalités du cyclisme de haut niveau.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct