Le Rwanda est en état d’alerte face à Ebola

Les voyageurs entre Goma et Gisenyi doivent obligatoirement se laver les mains et se soumettre à un test de température, tout début de fièvre entraînant une mise en quarantaine.
Les voyageurs entre Goma et Gisenyi doivent obligatoirement se laver les mains et se soumettre à un test de température, tout début de fièvre entraînant une mise en quarantaine. - EPA.

Chaque jour, 45.000 personnes, 60.000 les jours de marché, traversent la frontière qui sépare les villes jumelles de Goma au Congo et de Gisenyi en RDC : des Congolais, fonctionnaires ou commerçants, rejoignent leur maison ou leur appartement sur les bords du lac Kivu et ils apprécient le calme et la sécurité du pays voisin. Mais surtout, des milliers de Rwandais, dont une majorité de femmes commerçantes ou de petits artisans, viennent chaque jour à Goma proposer des produits vivriers, des légumes, de la viande, des tissus, et ils regagnent leur pays le soir après avoir gagné quelques dollars. En outre, des milliers d’étudiants rwandais fréquentent les établissements scolaires de Goma et ils rentrent chez eux le soir ou en fin de semaine…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct