Donald Trump rompt la trêve avec Pékin: faut-il l’accuser de tous les maux?

D’un tweet, Donald Trump a ainsi mis fin à la trêve entre Washington et Pékin, annoncée le 29 juin.
D’un tweet, Donald Trump a ainsi mis fin à la trêve entre Washington et Pékin, annoncée le 29 juin. - PhotoNews

Jeudi soir, le président Trump a annoncé que les Etats-Unis imposeraient, à dater du 1er septembre, des droits de douane supplémentaires de 10 % sur les 300 milliards de dollars d’importations chinoises qui avaient jusqu’à présent été épargnées par la hausse des taxes à l’entrée sur le marché américain. D’un tweet, Donald Trump a ainsi mis fin à la trêve entre Washington et Pékin, annoncée le 29 juin.

L’hôte de la Maison-Blanche rejette la responsabilité sur la Chine et menace d’augmenter encore les droits de douane – jusqu’à 25 %, voire au-delà. Il accuse notamment Pékin d’avoir manqué à deux engagements : une hausse des achats de produits agricoles américains et l’arrêt des ventes de fentanyl, un opiacé qui fait des ravages aux Etats-Unis et dont la Chine est l’un des principaux producteurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct