Après les manifs, l’arme de la grève à Hong Kong

La contestation ne faiblit pas.
La contestation ne faiblit pas. - AFP.

Jeunes gens, vous n’êtes pas tout seuls ! ». La contestation qui secoue Hong Kong a franchi un nouveau palier, lundi. Depuis deux mois, les protestataires, déterminés à sauver le niveau d’indépendance conféré à l’ex-colonie britannique face à Pékin, battent farouchement le bitume de la mégapole, sous les tirs de lacrymogènes et de balles en caoutchouc des forces de l’ordre. En ce début de semaine, l’arme de la grève est venue renforcer le mouvement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct