L’isolement des détenus radicaux, un mal pour un bien?

Des ailes Déradex existent à Ittre et Hasselt, sans compter les quartiers de haute sécurité, comme celui de la prison de Bruges.
Des ailes Déradex existent à Ittre et Hasselt, sans compter les quartiers de haute sécurité, comme celui de la prison de Bruges. - Belga / Nicolas Maeterlinck.

Débat

Léa Teper : « Plus de dégâts qu’une peine de prison classique »

Léa Teper est l’une des membres de la commission de surveillance de la prison d’Ittre, autrice du rapport critiquant l’aile Déradex. Cette avocate et assistante à l’UCLouvain critique les conditions de détention dans les ailes Deradex de nos prisons. Pour elle, elles vont à l’encontre d’une possible réinsertion du condamné.

Pourquoi la Belgique a opté pour la création d’ailes de prisons dédiées aux détenus radicaux ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société