lesoirimmo

Histoires d’assises: la rébellion sanglante de Marguerite, la veuve battue de Nandrin

Histoires d’assises: la rébellion sanglante de Marguerite, la veuve battue de Nandrin

La femme rustre qui se tient, ce 30 novembre 1842 dans le box des accusés de la cour d’assises de Liège ressemble à une moniale. Sa longue robe de drap sombre est enveloppée dans un manteau délavé dont la capuche relevée ne laisse deviner de son visage apeuré que d’épais sourcils et des lèvres minces et pincées qui traduisent la honte de son exposition à une foule curieuse.

Lorsque le président Mockel fait son entrée, les deux gendarmes affectés à la garde de l’accusée s’empressent de lui faire baisser sa capuche, découvrant enfin les traits de la tueuse de Nandrin

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct