Marina Pangos: My fervente lady

La métamorphose de Marina Pangos est spectaculaire, depuis la gouailleuse fille des rues jusqu’à la «
lady
» au port altier. Elle porte le personnage avec un charisme fou.
La métamorphose de Marina Pangos est spectaculaire, depuis la gouailleuse fille des rues jusqu’à la « lady » au port altier. Elle porte le personnage avec un charisme fou. - Grégory Navarra.

On aura vécu pour voir se mélanger Marx et Audrey Hepburn, mais aussi Bourdieu et Walt Disney. Si si ! Vous êtes sceptiques ? Foncez au Château du Karreveld découvrir My Fair Lady , comédie musicale américaine adaptée en français au festival Bruxellons, et vous verrez : Marx pour la plongée dans le prolétariat londonien ; Audrey Hepburn pour la classe intersidérale de la comédienne principale ; Bourdieu pour l’importance du capital culturel dans la distinction des classes ; et enfin, Walt Disney, parce qu’on reste tout de même dans le registre du conte de fées avec robes de princesses et parenthèses (en)chantées.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct