Gouvernement flamand: les cinq défis stratégiques du formateur N-VA Bart De Wever

Bart De Wever tarde à former un gouvernement flamand, les possibilités étant risquées pour la N-VA.
Bart De Wever tarde à former un gouvernement flamand, les possibilités étant risquées pour la N-VA. - Belga

On allait voir ce qu’on allait voir. Avant les élections Bart De Wever avait promis de former « rapidement » un gouvernement au nord du pays afin d’« assurer les intérêts de la Flandre ». Son plan ne s’est pas déroulé comme prévu. Celui qui est toujours bourgmestre d’Anvers a d’abord longuement parlementé avec l’extrême-droite avant de carrément enclencher le bouton « pause » durant une bonne partie du mois de juillet. Le temps d’un séjour professionnel en Colombie. Le temps de voir aussi ce qu’il allait se passer au niveau fédéral, du côté du PS surtout. Le temps, enfin, de réfléchir aux meilleures stratégies possibles pour son avenir et celui de la N-VA. Car comme le résume Dave Sinardet, politologue à la VUB : « Les électeurs ne lui ont laissé le choix qu’entre la peste, le choléra et d’autres maladies pires encore. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct