Les vingt ans d’un musée turbulent

Une très belle sélection d’œuvres de Cobra (Jorn, Appel, Alechinsky…) aux murs d’une grande salle qui accueille au sol une série de matelas.
Une très belle sélection d’œuvres de Cobra (Jorn, Appel, Alechinsky…) aux murs d’une grande salle qui accueille au sol une série de matelas. - Dirk Pauwels.

Animée, vivante, pourvue d’un patrimoine exceptionnel, Gand attire de plus en plus de visiteurs. Un des temples de ce patrimoine est sans conteste le musée des Beaux-Arts flanqué de son vis à vis, le turbulent S.M.A.K enfanté par Jan Hoet il y a vingt ans. C’est là, parmi les arbres, que le musée de l’art contemporain prit ses quartiers en 1999 après que son gourou en ait préparé l’avènement au sein du Musée des Beaux-Arts lui-même où officiait alors Robert Hozée. Pour fêter ses vingt ans, le S.M.A.K propose un retour sur sa collection axé sur le présent et le futur de l’art. Un futur incertain si l’on en juge par l’exposition tour à tour chaotique, surprenante, dérangeante, éclairante, rébarbative.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct