D1A: Bruges, plus riche de 55 millions grâce à la Premier League

©News, Belga
©News, Belga

Malgré la diminution prévue (en quantité) et prévisible (en qualité) de son impact sur la Premier League pour la saison à venir, la Belgique, et par rebond la Division 1A, bénéficie encore du phénomène de mode. Là-bas, le joueur belge, ou assimilé, le « Belgicain », y est encore « hype », tendance.

Au-delà de la Manche, la génération dorée a importé avec elle un label de qualité, et peu importe, au fond, que ses membres aient joué peu ou prou dans leur championnat domestique. Cela dit, la compétition locale démontre par ailleurs son savoir-faire à travers l’Europe carrément avec la filière genkoise. L’équation résiste donc : c’est bon, c’est belge ! Et on prend sans regarder à la dépense ou presque.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct