Richard Miller (MR): «Maintenant, je vais créer une revue géopolitique et investir dans la culture à Mons»

Richard Miller
: «
Il y a eu une déception, j’ai accusé le coup, mais pas vraiment de choc de sortie parlementaire, car je m’y étais préparé.
»
Richard Miller : « Il y a eu une déception, j’ai accusé le coup, mais pas vraiment de choc de sortie parlementaire, car je m’y étais préparé. » - Mathieu Golinvaux.

Il a passé 20 ans au parlement (wallon et fédéral) et 37 « dans l’entourage présidentiel au MR ». A 64 ans, Richard Miller n’a pas décroché le dernier mandat de député qu’il espérait. Une grosse déception. Mais, se console-t-il, « j’ai plusieurs cordes à mon arc ». Alors, sa nouvelle vie sera culturelle. Et médiatique.

Malgré 3.954 voix de préférence, à la deuxième place sur la liste régionale montoise du MR, vous n’avez pas été élu le 26 mai. Qu’avez-vous ressenti à ce moment ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct