Gestion des terres et alimentation: ce que dit le rapport du Giec

Les consommateurs des pays riches sont invités à agir immédiatement en réduisant leur consommation de produits issus de l’agriculture intensive.
Les consommateurs des pays riches sont invités à agir immédiatement en réduisant leur consommation de produits issus de l’agriculture intensive. - D.R.

Le chaudron terrien est en ébullition constante et inquiétante, avertissent les experts de l’ONU dans leur rapport d’un millier de pages rendu public ce jeudi, rapport sur lequel ils planchent depuis deux ans. Pour pouvoir encore nourrir correctement une population qui pourrait dépasser 11 milliards d’individus à la fin du siècle et préserver la biodiversité essentielle à l’équilibre de la planète, il est indispensable de repenser l’usage des terres et nos habitudes alimentaires, expliquent-ils dans leur rapport.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct