Routes de l’art: le plein d’humanisme au Grand-Duché

A Dudelange, le CNA invite également à découvrir l’univers de Mary Frey. Professeur à la Hartford Art School de 1979 à 2015, Mary Frey avait mis de côté son travail personnel durant toute sa carrière. Il y a trois ans, elle a décidé de le dévoiler, suscitant l’intérêt immédiat de plusieurs institutions. Au CNA, on découvre deux de ses séries
: «
Domestic Rituals
» (rituels domestiques) réalisée en noir et blanc et «
Real Life Dramas
» (Drame de la vie quotidienne) entièrement en couleurs. Tout un univers où la photographe observe et fixe sur la pellicule sa propre famille, ses amis, ses proches dans des images qui ont la saveur du réel mais que son regard, clairement visible pour tous les protagonistes, contribue à mettre en scène.
A Dudelange, le CNA invite également à découvrir l’univers de Mary Frey. Professeur à la Hartford Art School de 1979 à 2015, Mary Frey avait mis de côté son travail personnel durant toute sa carrière. Il y a trois ans, elle a décidé de le dévoiler, suscitant l’intérêt immédiat de plusieurs institutions. Au CNA, on découvre deux de ses séries : « Domestic Rituals » (rituels domestiques) réalisée en noir et blanc et « Real Life Dramas » (Drame de la vie quotidienne) entièrement en couleurs. Tout un univers où la photographe observe et fixe sur la pellicule sa propre famille, ses amis, ses proches dans des images qui ont la saveur du réel mais que son regard, clairement visible pour tous les protagonistes, contribue à mettre en scène. - Mary Frey.

Sur la route du Sud, le voyageur belge est généralement tenté de traverser le Luxembourg en ne s’arrêtant que pour faire un plein d’essence à prix réduit. Le Grand-Duché a pourtant bien plus à offrir avec notamment divers lieux d’exposition qui valent le déplacement. Premier arrêt à Clervaux, petite cité pleine de charme dont le château abrite depuis 1994 The Family of Man. Conçu en 1955 par Edward Steichen à New York, ce parcours célébrant la diversité et l’unité de l’humanité avait attiré dix millions de visiteurs entre 1955 et 1962 avant de tomber dans l’oubli.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct