«On a compris qu’il avait violé sa fille»: au moins 90 victimes d’abus sexuels au sein des Témoins de Jéhovah

Pascal Mertens et Patrick Haeck sont les deux coordinateurs de «
Reclaimed Voices
» Belgique. Depuis la création de leur association, il y a six mois, ils ne cessentd de recevoir des témoignages d’abus sexuels.
Pascal Mertens et Patrick Haeck sont les deux coordinateurs de « Reclaimed Voices » Belgique. Depuis la création de leur association, il y a six mois, ils ne cessentd de recevoir des témoignages d’abus sexuels. - Bruno Dalimonte

Pour les témoins de Jéhovah, nous parler, c’est comme parler avec le diable », assure Pascal Mertens, désignant son coéquipier Patrick Haeck. « Et moi, je suis la mère du diable », ponctue Cécile Temmerman, les yeux humides. En même pas six mois, les deux coordinateurs de la jeune association Reclaimed Voices Belgique, calquée sur l’association du même nom aux Pays-Bas, ont vu défiler des dizaines de membres ou d’anciens membres de l’organisation venant leur confier des cas d’abus sexuels sur mineurs commis par d’autres membres et systématiquement couverts par la structure. « Certaines personnes viennent pour plusieurs victimes », explique Patrick Haeck, ex-témoin de Jéhovah, « comme des parents qui nous disent que leurs 3 ou 4 enfants ont été abusés. Au total, nous avons déjà comptabilisé 90 victimes. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct