Carlo Di Antonio après son échec aux élections: «J’aiderai, dans l’ombre, le groupe CDH sur l’environnement»

Carlo Di Antonio l’assure
: même s’il avait été réélu, il «
ne souhaitait de toute façon pas siéger au parlement
», préférant être bourgmestre ou ministre. Il retrouvera son écharpe mayorale à la fin des affaires courantes.
Carlo Di Antonio l’assure : même s’il avait été réélu, il « ne souhaitait de toute façon pas siéger au parlement », préférant être bourgmestre ou ministre. Il retrouvera son écharpe mayorale à la fin des affaires courantes. - Roger Milutin.

Entretien

Ministre wallon sortant, traditionnellement populaire dans son fief hennuyer, Carlo Di Antonio a séduit 5.638 électeurs le 26 mai, soit 2.721 de moins qu’en 2014. Pas assez pour redevenir parlementaire wallon. Dur dur, quand on sort de charge exécutive… Mais le Dourois ne tourne pas pour autant le dos à la vie politique. Il reprendra son écharpe mayorale quand le nouveau gouvernement wallon aura prêté serment. Et il continuera à œuvrer dans l’ombre, en appui du groupe CDH en Wallonie.

Qu’avez-vous ressenti quand il a été acquis que le siège de député wallon vous échappait ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct