Laurent Burton: «Cette envie permanente de casser du politique m’a fatigué»

Laurent Burton quitte ses fonctions à Chaudfontaine. Fatigué par cette volonté de casser du politique.
Laurent Burton quitte ses fonctions à Chaudfontaine. Fatigué par cette volonté de casser du politique. - Dominique Duchesnes.

Sa décision est sans appel. Le 28 août prochain, Laurent Burton (MR) quittera ses fonctions de bourgmestre faisant fonction de Chaudfontaine et par-delà, abandonnera la politique. Ce professionnel de la communication, débauché en 2001 par Didier Reynders, a sillonné les cabinets ministériels tout en se frottant à la vie politique locale dès 2006 avec un certain succès. Mais aujourd’hui, il souhaite retourner à la vie civile, comme business developer chez Noshaq, l’ex-Meusinvet. À Chaudfontaine, on voyait pourtant le quinquagénaire prendre la succession de Daniel Bacquelaine, bourgmestre en titre. Au lieu de cela, le ministre fédéral des pensions sortant devra une nouvelle fois désigner un intérimaire au poste mayoral – il s’agira de Sabrine Elsen, l’actuelle échevine du commerce – en attendant de reprendre les commandes de la commune une fois délivré de ses fonctions ministérielles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct