Le futur gouvernement a-t-il déjà oublié de financer les bibliothèques?

Les principaux moyens financiers dont devraient bénéficier les bibliothèques sont gelés depuis 2014 et 2015.
Les principaux moyens financiers dont devraient bénéficier les bibliothèques sont gelés depuis 2014 et 2015. - RENE BRENY.

C’est un document en apparence anodin, déposé au greffe du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans la torpeur de juillet : « L’année 2018 a vu se prolonger les difficultés budgétaires qui affectent le secteur de la lecture publique depuis 2015. La suspension des reconnaissances (de bibliothèques) a été prolongée, et le blocage des subventions de fonctionnement des bibliothèques déjà reconnues (a été) conservé. »

En pleine canicule, ce « bilan 2018 du Conseil des bibliothèques publiques » nous confirme qu’il y a au moins un iceberg qui ne craint pas la chaleur : c’est celui d’un budget des bibliothèques gelé depuis maintenant quatre ans. Le rapport nous apprend que le Conseil lui-même, organe de conseil et d’orientation, ne se porte pas au mieux et est frappé d’une vague de démissions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct