Mercato: l’agent ne fait pas le bonheur et tue le jeu

Lors du transfert  de Matthijs de Ligt,  10 millions d’euros ont été versés directement  à l’agent Mino Raiola... qui met la pression  sur de nombreux clubs pour s’enrichir.
Lors du transfert de Matthijs de Ligt, 10 millions d’euros ont été versés directement à l’agent Mino Raiola... qui met la pression sur de nombreux clubs pour s’enrichir. - EPA.

Les entraîneurs se plaignent sans ambages de la longueur du mercato. De sa chronologie, en tout cas : toujours ouvert alors que le championnat a déjà débuté. Ils ne connaissent pas tout à fait, ou pas du tout, le matériel dont ils vont disposer, et donc l’orientation qu’ils peuvent imprimer à leur projet sportif.

En réalité, le projet sportif, les résultats, le jeu, sont devenus des aspects secondaires du football. Des gens qui le dirigent. Les joueurs le sont devenus tout autant. Leur valeur marchande n’est pas forcément corrélée à leur niveau, à leurs prestations. Ils sont « juste » devenus des chiffres qu’on couche dans un livre comptable. A titre d’exemple, le cas de Mauro Icardi. Avant son bras de fer avec l’Inter, il valait 110 millions d’euros. Six mois plus tard, l’Inter aura du mal à en tirer plus de la moitié.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct