Qui se montrera le plus impitoyable pour les migrants?

Opération de sauvetage, dimanche, menée par l’«
Ocean Viking
», le navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières.
Opération de sauvetage, dimanche, menée par l’« Ocean Viking », le navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières. - AFP.

Les représentants de partis populistes de droite et les journalistes de la droite nationaliste voient les choses ainsi : les politiciens de gauche, les libéraux et les conservateurs modérés hésitent à prendre les mesures radicales nécessaires pour mettre un terme à la vague de réfugiés qui déferle sur l’Europe. Ils sont les amis de la bienveillance et les ennemis de l’inévitable. Les intellectuels du « juste milieu » urbain cosmopolite adoptent un ton moralisateur en sachant très bien que jamais un réfugié ne les privera de leur logement en coopérative ou de leur emploi à la rédaction culturelle. Ce front de sceptiques, de bien-pensants, d’humanitaristes, de sauveurs de réfugiés et d’avocats spécialisés dans les affaires d’asile met les œuvres sociales, la paix sociale et l’avenir de l’Europe en danger. Et ce n’est pas tout : dans leur naïveté, ces prophètes de la culture de l’accueil provoquent, aux yeux de la droite, tout le contraire de ce à quoi ils aspirent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct