Il y a cent ans, on découvrait Nanouk l’Esquimau

Nanouk, en son igloo.
Nanouk, en son igloo. - dr

C’était il y a cent ans. Le 15 août 1919, tandis qu’à Hollywood Charlie Chaplin entamait le tournage de son premier long-métrage (Le kid), Robert J. Flaherty accostait dans la baie d'Hudson, dans le Grand Nord canadien, pour tourner Nanouk l’Esquimau. Quelques mois plus tard, l’explorateur et cartographe américain filmait, une caméra sous le bras, la vie d’une famille d’Inuits, confrontée aux rigueurs souvent violentes de la nature. On y découvrait un homme, Nanouk, emmenant une tribu vaillante, survivant vaille que vaille au cœur de l’immensité glaciale. Peu à peu, Flaherty l’aventurier se faisait cinéaste, n’hésitant pas à mettre en scène les rituels de la vie quotidienne de ces cinq esquimaux sur la banquise : pêche au phoque, chasse au morse, construction d’un igloo, maîtrise des chiens de traîneaux, navigation... Différentes activités, pour en somme un seul objectif: survivre et trouver à manger.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct