Sueurs froides à Tokyo en vue des JO

Les toutes récentes compétitions en eau libre, par exemple, ont montré des failles.
Les toutes récentes compétitions en eau libre, par exemple, ont montré des failles. - AFP.

Depuis que la saison des pluies a officiellement pris fin dans l'archipel, le 29 juillet, la canicule fait transpirer les Japonais. Elle donne même des sueurs froides aux organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo. Car, à moins d'un an de la cérémonie d'ouverture, le 24 juillet 2020, tout indique que la capitale nippone a gravement sous-estimé le risque sanitaire que la météo va faire courir aux athlètes et aux spectateurs.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct