Le Parlement européen, un ogre immobilier en quête de légitimité

BRUXELLES, BELGIQUE. PARLEMENT EUROPEEN. GALERIE COMMERCANTE DANS LES BATIMENTS DU PARLEMENT EUROPEEN. POUR LE SOIR. PHOTO : PIERRE-YVES THIENPONT/LE SOIR
BRUXELLES, BELGIQUE. PARLEMENT EUROPEEN. GALERIE COMMERCANTE DANS LES BATIMENTS DU PARLEMENT EUROPEEN. POUR LE SOIR. PHOTO : PIERRE-YVES THIENPONT/LE SOIR - LESOIR

L’Union européenne « a la réputation d’être un labyrinthe institutionnel. Cela n’aide pas que ses bâtiments le soient également. » C’est en ces mots que le Wall Street Journal tentait, en 2014, de retrouver son chemin dans le Parlement européen à Bruxelles. A la fois intrigué par l’étage 5 ½ accessible uniquement depuis une poignée d’ascenseurs et par le tourment de l’un de ses responsables qui tentait sans succès de régler l’intégralité des horloges du bâtiment à la même heure. L’ancien correspondant de Mediapart auprès des institutions européennes, Ludovic Lamant, a poussé la réflexion plus loin, dans son livre Bruxelles Chantiers, qui s’interroge sur ce que l’architecture des bâtiments de l’UE dit de sa construction. « Quand je suis arrivé à Bruxelles comme correspondant, je n’ai rien retrouvé des caractéristiques traditionnelles d’une capitale politique. Une des choses qui m’ont le plus perturbé, c’est que le Parlement, la Commission et le Conseil ont été construits et posés là presque par hasard.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct