Coalition flamande: avoir été choisi par De Wever, pas forcément la meilleure nouvelle

Le formateur flamand Jan Jambon (N-VA) a donné mardi matin à Bruxelles le coup d’envoi, dans une ambiance «constructive», des négociations qui doivent doter la Flandre d’un nouveau gouvernement.
Le formateur flamand Jan Jambon (N-VA) a donné mardi matin à Bruxelles le coup d’envoi, dans une ambiance «constructive», des négociations qui doivent doter la Flandre d’un nouveau gouvernement. - PhotoNews

Bart De Wever a finalement choisi de reconduire la suédoise (N-VA, CD&V, VLD) en Flandre. Les discussions de fond commencent ce mercredi avec une quinzaine de groupes de travail sur différentes thématiques, à partir de la note rédigée par le patron des nationalistes. L’objectif visé par le formateur Jan Jambon est la rentrée de septembre. D’ici là, chacun tentera de placer au mieux ses pions pour sortir la tête haute des négociations. Du côté de l’opposition, on prépare déjà la réplique face à celle qu’on surnomme déjà la « coalition des perdants ». Car ceux qui s’en sortent le mieux ne sont pas nécessairement ceux que l’on croit.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct