«Once Upon a Time in Hollywood», un Tarantino mélancolique et touchant

Brad Pitt (à droite), né en 1963, et Leonard DiCaprio, né en 1974, deux fois Hollywood avec  une célébrité naissant à l’aube  des années 90.
Brad Pitt (à droite), né en 1963, et Leonard DiCaprio, né en 1974, deux fois Hollywood avec une célébrité naissant à l’aube des années 90. - D.R.

Au Festival de Cannes en mai dernier, Leonardo DiCaprio déclarait en conférence de presse : « Il y a très peu de gens dans ce monde qui ont cette excellente connaissance de l’histoire du cinéma et de la télévision. Parler à Quentin, c’est un peu comme parler à une base de données. Il a un savoir phénoménal. Ce film est son histoire d’amour avec le cinéma. Il a réuni deux personnages, des outsiders dans les années 60 qui sont dépassés par ce secteur, et ce film est une histoire d’amour au cinéma. C’est tous ces outsiders dont on peut apprécier le travail sur le plan artistique. C’est tout un catalogue de réalisations au cinéma et à la télévision. C’est la contribution des outsiders à l’industrie. C’est ce qui est touchant. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct