Pukkelpop: Jon Hopkins, producteur electro au parcours atypique

Jon Hopkins, un parcours atypique.
Jon Hopkins, un parcours atypique. - DR

C’est peut-être le producteur electro le plus intéressant de cette décennie. Le plus doué, peut-être, le plus singulier sans aucun doute. En tout cas le seul à faire le lien entre Brian Eno, Coldplay, Ravel et Autechre. Loin du brouhaha de Tomorrowland, Jon Hopkins est plutôt du genre discret, restant fidèle à l’anonymat qui est aux racines du mouvement electro. Pourtant, son Immunity de 2013 est bel et bien le Unknown Pleasures de cette décennie, un disque hanté, sombre et mélancolique entre dureté des beats et douceur mélodique. Bref, un disque essentiel, tous styles confondus. Alors qu’il se produira vendredi au Pukkelpop, revenons sur le parcours atypique de Jon Hopkins, producteur electro qui a une main de pianiste dans le classique et l’autre dans la pop.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct