Le Pukkelpop de retour en terre indé

Le Pukkel, un Werchter alternatif (photo d’archives).
Le Pukkel, un Werchter alternatif (photo d’archives). - Mathieu Golinvaux.

Rihanna en poupée pop ? Kendrick Lamar en mode karaoké ? Eminem idem ? Terminé ! Cette année, le Pukkelpop revient à ses fondamentaux. Pas forcément rock (dès la première édition en 1985, Front 242 et Neon Judgement démontraient l’ouverture du festival à l’electro), mais alternatifs. Pas de grosse tête d’affiche a priori, mais que des bonnes choses dans tous les styles rock, rap, electro ou tout cela à la fois. Le Pukkel est un Werchter alternatif (le tourneur Live Nation place la majorité des artistes) qui se permet pourtant d’avoir, presque par hasard, LA tête d’affiche 2019, à savoir Billie Eilish, phénomène pop qui a explosé en ce début d’année.

Rendez-vous du 15 au 18 août à Kiewit près de Hasselt.

Infos et rés. : www.pukkelpop.be

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct