Les sentiers musicaux de Sart-Risbart

De Beren Gieren, le trio composé, de gauche à droite, de Simon Segers (le batteur), de Lieven Van Pé (le contrebassiste) et de Fulco Ottervanger (le pianiste).
De Beren Gieren, le trio composé, de gauche à droite, de Simon Segers (le batteur), de Lieven Van Pé (le contrebassiste) et de Fulco Ottervanger (le pianiste). - Gregoire Verbeke.

Jules Imberechts vit à Sart-Risbart, lui qu’on appelait jadis Jules du Travers, quand il dirigeait ce feu club de jazz de Saint-Josse, et qui programme toujours les concerts au kiosque du Parc de Bruxelles les dimanches de juillet. Sart-Risbart, c’est un hameau d’Incourt, dans l’est du Brabant wallon. Un bled sympa. Avec des gens sympas. Qui font la fête au jazz et à la musique quelques jours par an. Sous la férule passionnée de Jules.

«  Nous avons opté cette année pour deux orchestres jazz de Flandre, cinq plutôt chantants de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un belgo-péruvien attentif, un napolitain au swing délirant, un marseillais désopilant folk électrique ou un classique inspiré franco-hongrois. In fine, cette édition retient une véritable variété d’artistes du monde entier qui nous apportent leur créativité exemplaire et tonique.  » Ce sont les mots du Comité du Festival. Enthousiasmant, non ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct