Les fintechs pour contrer les taux bas de l’épargne: quels risques?

Les fintechs pour contrer les taux bas de l’épargne: quels risques?
Belga.

Comment faire fructifier son argent maintenant que les comptes d’épargne ne rapportent pratiquement plus rien ? Cette question taraude pas mal de monde et la réponse qui y est apportée est souvent la même : assurances-vie des branches 21 et 23, fonds obligataires, sociétés immobilières ou actions cotées en Bourse, soit les alternatives classiques proposées par les grandes banques et assureurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct