Les investisseurs jouent à se faire peur en évoquant le spectre d’une récession

Les investisseurs jouent à se faire peur en évoquant le spectre d’une récession
Reuters.

Dans la planète financière se joue cette semaine une sorte de valse-hésitation. Mercredi, Wall Street s’écrasait sans douceur au terme d’une journée plombée. Le Dow Jones abandonnait plus de 3 %, sa plus lourde perte à ce jour pour 2019. Une plongée qui entraînait avec elle, au Japon, l’indice Nikkei (-1,21 %). Cependant, c’était la tendance inverse, quoique plus timide, qu’enregistraient les bourses chinoises, avec des rebonds variant entre 0,25 % (Shanghai) et 0,75 % (Hong Kong).

En Europe, jeudi, Paris confirmait d’abord sa chute du jour précédent (-2,08 %), avant d’entamer une série d’oscillations flirtant avec l’équilibre. Bref, sur fond d’incertitude, les investisseurs ne savent plus trop à quel saint se vouer.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct