Hong Kong: pour Pékin, l’option militaire reste le «tout dernier recours»

Pékin étale ses forces face à Hong Kong. Mais un nouveau «
Tian’anmen
» apparaîtrait comme un aveu de faiblesse de la part du président chinois Xi Jinping.
Pékin étale ses forces face à Hong Kong. Mais un nouveau « Tian’anmen » apparaîtrait comme un aveu de faiblesse de la part du président chinois Xi Jinping. - EPA

Après avoir durci sensiblement son discours ces dernières semaines, qualifiant les manifestations pro-démocratie à Hong Kong d’« actes quasi-terroristes », Pékin joint désormais le geste à la parole. D’après des informations de l’AFP, des centaines de soldats chinois étaient stationnées ce jeudi à l’intérieur d’un stade de football de la ville de Shenzhen, frontalière de Hong Kong.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct