La Commission, des bureaux à ciel ouvert en quête de vie

C’est le gouvernement belge qui décide, dans les années 1960 de la construction du Berlaymont, le bâtiment qui abrite la Commission européenne.
C’est le gouvernement belge qui décide, dans les années 1960 de la construction du Berlaymont, le bâtiment qui abrite la Commission européenne. - Mauro Bottaro

Elle est supposée représenter l’intérêt général européen. Les 28 (27 après le Brexit) commissaires qui y sont envoyés par leur capitale doivent laisser leur veste nationale au porte-manteau de l’entrée. Les puristes vous diront d’ailleurs qu’il est factuellement faux de parler de commissaire belge ou français. Tous sont des commissaires européens. C’est la Commission, logée au Berlaymont, ce bâtiment en croix qui présente une audace architecturale : l’ensemble de la construction est suspendu au-dessus du sol grâce à des tirants et des poutres reliés au noyau central. Quand les « nouveaux » y prennent leurs quartiers, il parait d’ailleurs qu’il leur est vivement déconseillé de placer des meubles lourds aux abords des fenêtres, question de stabilité.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct