Le running, ce sport bon marché devenu un business juteux

La course à pied a des arguments pour séduire
: . Ce sport ne demande pas une technique pointue, il se pratique facilement en extérieur et permet de s’entretenir. Autre grand avantage: il coûte peu. En tout cas à première vue.
La course à pied a des arguments pour séduire : . Ce sport ne demande pas une technique pointue, il se pratique facilement en extérieur et permet de s’entretenir. Autre grand avantage: il coûte peu. En tout cas à première vue.

Sur le calendrier des courses édité chaque année par Christophe Poncelet, impossible de faire le compte du nombre d’événements programmés en 2019. Et pour cause : ils sont nombreux, très nombreux ! « Chaque année, je recense plus de 16.000 courses en Belgique », observe l’éditeur du site gorunning.be. « Lorsque j’ai débuté en 1984, j’inscrivais 400 courses. Depuis quatre, cinq ans, on a eu une nette augmentation ». Rien que ce week-end du 17 août, une trentaine de compétitions sont au programme aux quatre coins du royaume. La course à pied a des arguments pour séduire. Ce sport ne demande pas une technique pointue, il se pratique facilement en extérieur et permet de s’entretenir. Autre grand avantage : il coûte peu. En tout cas à première vue.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct