Les coulisses de la vidange

Sur ses écrans, le conducteur voit le pourcentage de remplissage des cuves des toilettes du nouveau matériel roulant. Des signaux lumineux sur les véhicules indiquent, au personnel de bord et aux agents de maintenance, l’urgence ou non d’une vidange. Lorsque le réservoir est plein, il revient alors à l’accompagnateur de contacter le répartiteur. «  C’est lui qui décide du moment auquel l’automotrice sera mise hors circulation. C’est rarement tout de suite et cela prend parfois un à deux jours  », explique un accompagnateur. Cela est fonction, en effet, de la disponibilité en conducteurs pour amener ces voitures dans l’un des centres de nettoyage, comme celui de Châtelet par exemple. Concrètement, comment cela se passe-t-il ? «

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct