Bayreuth: un Tannhäuser résolument anarchiste

Dans la Citroën, Tannhäuser déguisé en clown et une Vénus militante, très Fraction Armée Rouge. Excès de stéréotypes contestataires
?
Dans la Citroën, Tannhäuser déguisé en clown et une Vénus militante, très Fraction Armée Rouge. Excès de stéréotypes contestataires ? - Bayreuther Festspiele 2019/Enrico Nawrath

Fondé par Richard Wagner lui-même, le Festival de Bayreuth se veut, depuis sa renaissance après la Seconde Guerre mondiale, le laboratoire des œuvres du compositeur. On teste des visions nouvelles, on utilise les technologies les plus avancées. Et il n’est pas rare que des lectures vigoureusement chahutées à l’origine, tel le Ring de Patrice Chéreau, deviennent avec le temps de nouvelles références. La production de Tobias Kratzer de Tannhäuser connaîtra-t-elle un tel sort ? Le débat est ouvert.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct