Une guéguerre entre constitutionnalistes comme entre politiques?

Jean Faniel, docteur en sciences politiques, est directeur général du CRISP.
Jean Faniel, docteur en sciences politiques, est directeur général du CRISP. - Bruno Dalimonte

Ce n’est pas forcément nouveau. Mais depuis quelques mois, quand une situation politique délicate se produit et que l’on en appelle aux constitutionnalistes pour s’assurer de la voie légale à suivre, ceux-ci se divisent et se contredisent quasi systématiquement. La N-VA quitte le gouvernement en décembre, le Premier ministre doit-il d’emblée se rendre chez le Roi ? La nouvelle équipe doit-elle redemander la confiance au Parlement ? Un Premier ministre en affaires courantes peut-il quitter son poste ? Un gouvernement sortant et hyper-minoritaire (38 sièges sur 150 à la Chambre) peut-il désigner seul le futur commissaire européen de la Belgique ? Autant de questions auxquels nos professeurs de droit constitutionnel n’ont pas tous donné les mêmes réponses…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct