Été solidaire en Wallonie: 2.686 engagements de jobistes financés en 2019

A Charleroi, les jeunes ont travaillé sur le terril du Martinet.
A Charleroi, les jeunes ont travaillé sur le terril du Martinet. - D.A

C’est l’une des curiosités touristiques de Charleroi : sa chaîne de terrils offre un point de vue imprenable sur la ville. Elle permet de s’immerger dans des îlots arborés aussi touffus qu’une forêt, à quelques centaines de mètres des quartiers urbanisés et des friches industrielles. Début du mois, un groupe de jeunes encadrés par les moniteurs de l’ASBL Charleroi Nature, ChaNa en abrégé, a participé à l’un des 230 projets wallons de l’opération « Été solidaire, je suis partenaire ». Ils ont débroussaillé les principaux cheminements de randonnée du Martinet, le plus beau des terrils carolos dans le district ouest de la ville. Avec une attention particulière au sentier conduisant au sommet le plus élevé de cet ancien crassier de 50 hectares, entièrement recolonisé par la nature. Le site est fréquenté par des milliers de promeneurs chaque année. Une attractivité que la canicule estivale n’aura fait que renforcer.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct