Guerre des images à Hong Kong: Twitter et Facebook accusent la Chine de désinformation

Cette capture d’écran d’un compte fermé par Facebook compare les manifestants de Hong Kong aux terroristes de Daesh en demandant
: «
Quelle différence
?
»
Cette capture d’écran d’un compte fermé par Facebook compare les manifestants de Hong Kong aux terroristes de Daesh en demandant : « Quelle différence ? » - Facebook

Dans la crise en cours cet été à Hong Kong, les mots et les images jouent un rôle de plus en plus important. Tant du côté des militants pro-démocratie, dont les parapluies et les slogans inondent les rues, que du pouvoir communiste qui exhibe ses forces et ses chars.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct