Brexit: Boris Johnson commence à larguer les amarres

Brexit: Boris Johnson commence à larguer les amarres
EPA

Depuis son entrée en fonction comme Premier ministre le 24 juillet dernier, Boris Johnson n’a cessé de claironner auprès de son public britannique qu’il attendait de l’Union européenne qu’elle rouvre la négociation sur l’accord du Brexit. Mais le nouveau locataire du 10, Downing Street n’avait pourtant pas pris la moindre initiative formelle auprès de l’UE : ni visite à Bruxelles, ni lettre quelconque… Presque quatre semaines après, Johnson a mis fin à ce mutisme officiel. Dans une lettre adressée lundi soir au président du Conseil européen Donald Tusk, le Premier ministre a formellement demandé aux 27 de supprimer le « backstop » de l’accord de sortie conclu par l’UE avec Theresa May, mais qui a été par trois fois rejeté par le parlement britannique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct