Dans les troublantes profondeursde la vie de George Orwell

Orwell croqué par Sébastien Verdier.
Orwell croqué par Sébastien Verdier. - Dargaud.

Pierre Christin, le scénariste de Valérian, a fait appel aux meilleurs de ses amis dessinateurs pour « entrer graphiquement » dans la vie et les œuvres de George Orwell, l’auteur visionnaire de La ferme des animaux et de 1984. Avant de signer sur le tard ces chefs-d’œuvre prémonitoires du choc des civilisations et du bouleversement des lois naturelles par les inepties humaines, le romancier d’anticipation politique s’appelait Eric Blair. Il prendra le nom d’Orwell en 1933, en hommage à la petite rivière où il aimait pêcher au temps de l’enfance insouciante.

Pour expliquer comment cet enfant de l’empire colonial britannique et de « la frange inférieure de la classe moyenne supérieure » est devenu l’écrivain de la misère quotidienne et de la maladie sociale, Pierre Christin a suivi ses traces de la Birmanie jusqu’à l’île de Jura, dans les Hébrides.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct