Tu me racontes une histoire?

Tu me racontes une histoire?

Qu’est-ce qui fait courir les amateurs de littérature à l’Intime Festival de Namur (ce week-end, profitez-en), à Lectures sous l’arbre à Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire (jusqu’à ce samedi), aux Festivals de correspondance de Grignan (en juillet) ou de Manosque (en septembre) ? Le plaisir de rencontrer des auteurs, bien sûr, et des acteurs qui lisent des textes, évidemment. mais surtout le bonheur d’écouter des histoires. Se rassembler autour de Marianne Denicourt lisant De pierre et d’os de Bérangère Cournut (c’est ce samedi à 21 h à l’Intime) ou de Jeanne Dandoy lisant Tout ce que nous allons savoir de Donal Ryan (c’est dimanche à midi à l’Intime), c’est le ravissement de partager une histoire et la nostalgie de l’enfance quand on nous racontait un conte avant de s’endormir. Et peut-être même le souvenir lointain et jungien des soirées de jadis, où les conteurs enchantaient et effrayaient les gens, jeunes et grands, à la veillée, autour de l’âtre. Il n’y a plus les flammes du foyer, aujourd’hui. Mais le feu reste.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct