Disparition du photographe Pierre Houcmant

Disparition du photographe Pierre Houcmant
Goldo Dominique Houcmant

Né en 1953 à Pepinster, ancien élève de Hubert Grooteclaes, Pierre Houcmant enseignait la photographie à l’Académie royale des Beaux-Arts de Liège mais il était aussi et surtout un photographe dont le travail touchait à divers genres, du portrait à la recherche graphique pure. Le grand public connaissait généralement ses portraits d’écrivains (Amélie Nothomb, Dominique Rolin, André Blavier…) qui avaient été réunis dans l’ouvrage Visages de l’écrit et publiés dans de nombreux médias. Mais il avait aussi développé tout un travail de recherche sur le corps, les formes, le nu, influencé par ses voyages, des photographes comme Grooteclaes ou Sudek mais aussi des plasticiens, au premier rang desquels Marcel Duchamp.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Arts plastiques
    • Un monde figé dont les habitants reproduisent constamment les mêmes gestes venus du passé. © Philippe De Gobert.

      «Mondo Cane» en liberté à Bozar

    • Karolina Halatek provoque un paradoxe de la perception et une illusion d’optique intense dans son installation «
Valley
».

      L’art peut-il adoucir la solitude?

    • Des pièces de statues endommagées par les Talibans.

      Un nouveau musée en Afghanistan, pour guérir de la pire des guerres